Vitamine D : la vitamine miracle

 

 

 

Pourquoi vous avez besoin de vitamine D ?

 

La vitamine D est une vitamine liposoluble qui régule l'absorption du calcium et du phosphore et facilite le fonctionnement normal du système immunitaire.

Elle est importante pour les os, les cellules sanguines et le système immunitaire. La vitamine D (D3) provient essentiellement de la lumière du soleil sur votre peau. Quelques minutes par jour sur vos mains et votre visage devraient suffire. Mais la vitamine D peut également provenir des aliments (D2). Si vous êtes confiné à la maison, malade ou âgé, vivez sous certaines latitudes, il se peut que vous n’absorbiez pas assez de vitamine D solaire.

 

Les bienfaits de la vitamine D

 

La vitamine D peut renforcer votre système immunitaire, soutenir la fonction musculaire, maintenir votre cœur en bonne santé et favoriser le développement du cerveau. La vitamine D peut également réduire le risque de sclérose en plaques et de dépression.

 

 

Avez-vous une carence en vitamine D ?

 

Votre médecin peut vous demander de faire faire un dosage sanguin en laboratoire pour vérifier votre taux de vitamine D. Pensez à le faire doser régulièrement surtout si vous présentez des signes de carence en vitamine D, comme l'ostéoporose ou des douleurs musculaires ou osseuses. Un taux normal pour les adultes est supérieur à 20 nanogrammes par millilitre (ng/mL). Un taux inférieur à 12 peut constituer un problème de santé. Un taux de vitamine D supérieur à 100 ng/mL peut être dangereux. De nombreux experts suggèrent des niveaux plus élevés de vitamine D, de 35 à 70 ng/ml, pour la santé préventive. Des niveaux plus élevés ne semblent pas offrir d'avantages supplémentaires.

 

 

 

De quelle quantité avez-vous besoin ?

 

L'apport journalier recommandé pour la vitamine D est de 800 UI (unités internationales) par jour pour les personnes âgées de 1 à 70 ans. Les nourrissons de moins d'un an ont besoin de 400 UI, tandis que les adultes de 71 ans et plus ont besoin de 1000 UI. A savoir : un microgramme (mcg) est égal à 40 unités internationales.

 

 

Facteurs de risque d'une faible teneur en vitamine D :

 

Plusieurs facteurs augmentent vos chances d'avoir un faible taux de vitamine D :

- L'âge : votre peau et vos reins ne la fabriquent pas aussi facilement lorsque vous êtes âgé.

- Une peau plus foncée : Elle ne convertit pas aussi bien la lumière du soleil.

- Problèmes digestifs : La maladie de Crohn, la maladie cœliaque et les problèmes de digestion des graisses peuvent limiter vos niveaux.

- Obésité : La graisse piège une partie de la vitamine D et l'empêche de passer dans votre sang.

 

La vitamine D favorise la santé osseuse

Votre organisme a besoin de vitamine D pour absorber le calcium et le phosphore présents dans votre alimentation, ce qui permet d'avoir des os solides. Une carence en vitamine D peut entraîner perte osseuse,  faible densité osseuse et augmenter le risque de fracture. Une carence en vitamine D peut également provoquer un rachitisme chez les enfants et une affection appelée ostéomalacie chez les adultes. Les symptômes peuvent inclure une faiblesse et des douleurs osseuses.

Vitamine D et sclérose en plaques

Des taux sanguins plus élevés de vitamine D semblent être associés à un risque plus faible de développer une sclérose en plaques (SEP). Une étude récente montre que la vitamine D peut ralentir la progression de la maladie, bien que le lien entre la vitamine et la SEP ne soit pas clair. On ne sait pas si de faibles niveaux de vitamine D causent la SEP ou sont une conséquence de la maladie. La SEP est plus fréquente dans les régions situées au nord de l'équateur, ce qui suggère que la quantité de soleil obtenue est liée à la probabilité de développer la SEP. Les personnes qui ont des taux élevés de vitamine D sont donc moins susceptibles de développer une SEP. Une supplémentation en vitamine D peut être bénéfique pour les patients atteints de SEP, mais le dosage reste à déterminer et sera quoiqu’il en soit, individualisé.

Vitamine D et diabète

Le diabète de type 2 est une maladie dans laquelle l'organisme n'utilise pas correctement l'insuline et le taux de sucre dans le sang peut dépasser la normale. La recherche scientifique en cours cherche à savoir si la vitamine D peut aider à réguler le taux de sucre dans le sang. En outre, la vitamine D favorise l'absorption du calcium, et le calcium aide à gérer le sucre dans le sang. Des études ont montré que les personnes présentant une carence en vitamine D ont un risque plus élevé de développer un diabète de type 2 plus tard dans la vie, mais le lien n'est pas concluant. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si une supplémentation peut aider les patients atteints de diabète de type 2.

Vitamine D et perte de poids

L'obésité est un facteur de risque de faible taux de vitamine D, car plus le poids est important, plus l'organisme a besoin de vitamine D. Des études ont également montré qu'une carence en vitamine D peut augmenter le risque de devenir obèse plus tard dans la vie. Une petite étude a révélé que les femmes ayant un faible taux de vitamine D pourraient être plus enclines à prendre du poids. La vitamine D et le calcium peuvent également agir comme un coupe-faim.

Carence en vitamine D et dépression

Il pourrait y avoir un lien entre de faibles niveaux de vitamine D et la dépression, mais les études montrent des résultats mitigés et des recherches supplémentaires sont nécessaires. Les récepteurs de la vitamine D dans le cerveau ont été liés au développement de la dépression. La vitamine D en elle-même ne peut pas prévenir la dépression, mais les patients sous traitement et qui sont en même temps supplémentés en vitamine D alors, celle-ci peut contribuer à réduire les symptômes de la dépression.

La lumière du soleil et la vitamine D

Le moyen le plus simple d'obtenir de la vitamine D est d'exposer sa peau à la lumière directe du soleil, plus précisément aux rayons ultraviolets B (UVB). Sous notre latitude (France) : des mois de Mai à Octobre. Plus vous exposez votre peau, plus votre corps produit de la vitamine D. Il suffit d'y passer environ la moitié du temps qu'il faut pour devenir rose et attraper un coup de soleil. Cela signifie que si vous avez la peau claire et que vous commencez normalement à rosir au bout de 30 minutes, vous n'avez besoin que de 15 minutes d'exposition au soleil avant l'application d'un écran solaire pour produire la vitamine D3 dont votre corps a besoin. Plus votre peau est foncée, plus vous avez besoin de passer du temps sous le soleil pour produire de la vitamine D. La quantité de vitamine D que vous obtenez par l'exposition au soleil dépend de l'heure de la journée, de votre teint, de l'endroit où vous vivez et de la surface de peau que vous exposez.

Suppléments de vitamine D

Si vous ne vous exposez pas suffisamment au soleil, il est peu probable que les aliments vous apportent la quantité de vitamine D dont votre corps a besoin. Dans ce cas, après dosage, je peux vous recommander de prendre des suppléments de vitamine D. Il existe deux formes de vitamine D : D2 (ergocalciférol), que l'on trouve dans les aliments, et D3 (cholécalciférol), produite par votre organisme à partir de l'exposition au soleil. La plupart des suppléments de vitamine D en vente libre contiennent de la vitamine D3, qui n'est pas végétarienne. Si vous avez des inquiétudes à ce sujet, je peux vous recommander des suppléments de vitamine D2 laquelle sera cependant moins bien assimilable par votre organisme.

Carence en vitamine D

Les personnes qui ne souhaitent pas s’exposer au soleil, qui souffrent d'allergies aux produits laitiers ou qui suivent un régime végétalien risquent de souffrir d'une carence en vitamine D. Les personnes à la peau foncée risquent également de développer une carence en vitamine D. En effet, le pigment mélanine réduit la capacité de leur peau à fabriquer de la vitamine D après une exposition au soleil. Les autres facteurs de risque de carence en vitamine D sont les suivants :

 Couvrir sa peau avec des vêtements ou un FPS en permanence / Obésité ou pontage gastrique / Nourrissons nourris au sein qui ne reçoivent pas de supplément de vitamine D / Vivre dans des régions nordiques où les heures d'ensoleillement sont moins nombreuses / Vieillissement (votre peau est plus fine) / La grossesse

Symptômes de la carence en vitamine D

Les symptômes d'une carence en vitamine D peuvent être très généraux. Vous pouvez ressentir des courbatures, des douleurs et de la fatigue ou vous pouvez ne présenter aucun symptôme. Si votre carence en vitamine D est grave, vous pouvez souffrir de douleurs osseuses et d'une mobilité réduite. Chez les adultes, une carence grave en vitamine D est appelée ostéomalacie, et chez les enfants, une carence grave peut entraîner un rachitisme (ramollissement et affaiblissement des os).

La vitamine D et l'allaitement

La quantité de vitamine D présente dans le lait maternel humain est minime. Comme les nourrissons doivent être protégés de la lumière directe du soleil, ils ne reçoivent généralement pas assez de cette vitamine sans supplémentation. Il est recommandé que les nourrissons reçoivent un supplément compris entre 200 et 400 UI de vitamine D par jour.

La vitamine D pour les enfants plus âgés

De nombreux enfants ne consomment pas les quantités recommandées de vitamine D dans leur alimentation, ce qui les expose à un risque de carence en vitamine D et de rachitisme. 600 UI par jour de vitamine D sont recommandées pour les enfants et les adolescents.

À quel point la vitamine D est-elle excessive ?

L'excès de vitamine D existe. Une quantité de vitamine D supérieure à 4 000 UI peut entraîner des effets secondaires tels que l'anorexie, un débit urinaire excessif, des arythmies cardiaques et des calculs rénaux. L'excès de vitamine D est généralement due à une prise excessive sous forme de suppléments. Il n'est pas possible d'obtenir trop de vitamine D par l'exposition au soleil (Mai à Octobre en France) - le corps régule la quantité qu'il produit.

Effets secondaires d'une surdose de vitamine D

L'hypervitaminose D se produit si consommation excessive de suppléments en vitamine D. Lorsqu'il y a trop de vitamine D dans l'organisme, le taux de calcium augmente et peut entraîner une hypercalcémie. Les symptômes de l'hypercalcémie sont les suivants :

- l'anorexie / Débit urinaire excessif / Arythmie cardiaque / Fatigue / Soif excessive / Déshydratation / Constipation / Faiblesse musculaire / Vomissements, nausées et vertiges / Hypertension artérielle

Organes endommagés par une toxicité à long terme à la vitamine D

Le cœur / Vaisseaux sanguins / Les reins

Interactions entre la vitamine D et les médicaments

Les suppléments de vitamine D peuvent interagir avec plusieurs types de médicaments. Les stéroïdes peuvent interférer avec le métabolisme de la vitamine D et affecter l'absorption du calcium. Les médicaments pour contrôler les crises d'épilepsie aussi peuvent augmenter le métabolisme de la vitamine D et réduire l'absorption du calcium. Les statines et les diurétiques peuvent augmenter le taux de vitamine D.

Vitamine D et cancer du côlon

 

Certaines études ont montré que des taux suffisamment dosés de vitamine D peuvent réduire le risque de cancer. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si de faibles taux de vitamine D dans le sang augmentent le risque de cancer, ou si une supplémentation adéquate en vitamine D peut prévenir ce même cancer.

 

 

La vitamine D et les autres cancers

 

Des recherches sont en cours sur le lien possible entre certains cancers et la vitamine D. Certains chercheurs suggèrent que la vitamine D peut aider à prévenir cancers du côlon, de la prostate et du sein. Une étude a même révélé qu'un faible taux de vitamine D pourrait augmenter le risque de cancer du pancréas. La vitamine D et les acides gras oméga-3 peuvent réduire le risque de développer un cancer, une maladie cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.

 

 

Vitamine D et maladies cardiaques

 

De faibles niveaux de vitamine D alimentaire sont associés à un risque accru d'accident vasculaire cérébral et de maladie cardiaque.

 

Carence en vitamine D : Un facteur de risque pour les troubles neuro-dégénératifs ?

 

L'âge est l'un des facteurs de risque d'une baisse des niveaux de vitamine D. Avec l'âge, la peau s'amincit, il devient alors difficile de synthétiser autant de vitamine D qu'auparavant. De faibles taux de vitamine D ont été associés au déclin cognitif. La vitamine D pourrait être un facteur très important pour la prévention des maladies neuro-dégénératives.

 

 

Après lecture de cet article, pensez-vous être correctement dosé.e.s en vitamine D ?

 

Sinon, comment envisagez-vous de vous supplémenter ?

 

Nous pouvons mettre en place, ensemble, un protocole personnalisé qui vous permettra de profiter au mieux de cette « vitamine magique » tout au long de l’année, en fonction de votre propre rythme de vie.

 

Contactez-moi !

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0