L'ORTIE. On l'aime. DE LA RACINE À LA GRAINE

Voici l'ortie. Dans son cru 2022, ici, dans les Pyrénées, Je me réjouis de la retrouver.

 

L'Or des pauvres, la plante anti-famine !

 

Nous la connaissons tous, cette reine du monde végétal, tant appréciée par les herboristes, et tant méprisée par ... beaucoup !

 

Cependant, ses vertus sont infinies !  Toutes ses parties, des graines à la racines, nous offre leurs vertus ! Même les tiges sont utilisées comme fibre végétale. Dans la Chine rurale, encore, sa fibre est tissée. Elle donnera de robustes et solides toiles qui deviennent tout douces au fil des ans (Je porte tous les étés cette robe en fibre d'ortie achetée dans le Yunnan en 1989 !).

 

Et qui ne connait pas le purin d'ortie, ce merveilleux concentré de bienfaits pour le jardin !

 

C'est l'une des plantes les plus nutritives que l'on peut retrouver à l'état sauvage. Elle serait même l'une des rares plantes à contenir tous les acides aminés essentiels que l'on ne retrouve que dans la viande (cf : Guide nutritionnel des plantes sauvages et cultivées, de François Couplant). Sa teneur en protéines serait de 25 à 42% !

 

Elle renferme une quantité de chlorophylle très significative, et de nombreux minéraux, oligo-éléments et vitamines, tels que le bêta-carotène, l'acide folique, des vitamines B et C (surtout les jeunes pousses du printemps), du potassium, du calcium, du magnésium, du phosphore, du fer, du zinc, du manganèse et du sélénium.

Ses POILS (urticants) contiennent de l'acide formique (comme les fourmis ) et d' l'histamine.

 

Ses RACINES contiennent aussi des phytostérols et des lignanes.

 

Ses propriétés sont nombreuses. Elle sera avant tout une des meilleures nutritives et reminéralisantes, et sera d'un grand soutien en cas de carence en fer, en convalescence, en cas de fatigue extrême, faiblesse de la rate, lorsque l'on est en manque d'énergie, en vide extrême, mais également quand le système nerveux est épuisé par un excès de stress et d'anxiété. En effet, le stress dans sa forme chronique est grand consommateur de nutriments !

On utilisera également l’ortie en cas d'inflammation chronique et systémique (dont les trois quarts des personnes ayant un mode de vie occidentale souffrent actuellement) car l'inflammation chronique, encore une fois, va épuiser nos réserves de minéraux et oligo-éléments puisque nombreux de ceux-ci, comme le zinc par exemple, sont impliqués dans la réponse immunitaire. On parle aussi parfois de l'ortie comme une plante "alcalinisante" car sa richesse en micro-nutriments va aider à "tamponner" l'hyperacidité de l'organisme responsable d'états inflammatoires de toutes sortes.

 

C'est pour cette raison également qu'elle sera un bon complément pour les problèmes d'arthrite. Son action diurétique en fait une bonne alliée pour éliminer l'excès d'acide urique, bien que les plantes diurétiques ne soient pas ma première option pour traiter ce problème. Là, Ii convient de traiter en première intention la cause sous-jacente. Néanmoins, l'ortie pourra être une plante complémentaire pour éliminer la surcharge de ses déchets causant problèmes articulaires, goutte, eczéma, etc.

 

La GRAINE est une trophorestauratrice rénale, c'est à dire qu'elle fortifier l'organe des reins dans sa forme, plutôt que sa fonction (plus spécifique des feuilles). En cas d'insuffisance rénale, on évitera les feuilles et l'on se tournera plutôt vers les graines.

 

Elle est intéressante également pour sa teneur en silice, qui va aider à fortifier les tissus conjonctifs (et donc fortifier les ongles et les cheveux).

 

On l'utilise également en cas de rhume des foins, prise sur une longue période (au moins trois mois), en consommant régulièrement de l'ortie fraîche, en salade (graines), soupe, pesto, lasagne, etc.

 

En cas de crise, on pourra l'utiliser sous forme d'alcoolature des feuilles.

 

Sur le système reproducteur, chez les femmes elle diminuera la rétention d'eau et soulagera les tensions aux seins du SPM. Sa teneur en magnésium est aussi significative.

Elle sera bien sûr une plante très intéressante à prendre tout le long du cycle et particulièrement pendant et après les menstruations pour prévenir le manque de fer. Les mamans qui viennent d'accoucher pourront aussi en profiter pour cet effet, ainsi que pour enrichir la production de lait maternel.

 

Pour les hommes, nous en venons à la RACINE, elle serait efficace contre l'hyperplasie de la prostate. Pour ceux atteints d'une hypertrophie de la prostate, l'ortie pourrait la réduire de 70 % (source : floramedicina).

 

Certains herboristes la combinent également avec l'épilobe dans cette indication.

 

Les racines d'ortie, tout comme les graines, sont également intéressantes pour toutes leurs propriétés reminéralisantes et nutritives. Notez cependant que la récolte de la racine n'est pas la plus simple étant donné qu'elle pousse en rhizome, et il faudra être un peu patient pour la nettoyer !

 

COMMENT L'EMPLOYER ?

 

Les graines : le plus simple est de faire une grosse récolte à la fin de l'été, et même parfois plus tôt, de les suspendre tête en bas dans un papier kraft pour les faire sécher, ainsi les graines tomberont directement dans le sac. 

 

Les racines sont à faire sécher rapidement une fois récoltées. On peut ensuite les consommer en décoction, ou encore réaliser une teinture en les faisant macérer dans un alcool à 45°.

 

A ce propos, et à venir au cours d'un de mes prochains posts, des informations sur les prochains ateliers que j'animerais sur la transformation des plantes : teintures-mères, hydrolats, baumes….

 

Pour les feuilles et sommités fleuries, je les récolte en général assez jeunes, car une fois en fleur elles deviennent trop riches en acide formique et peuvent être irritantes pour les reins.

 

J'emploi les feuilles sous forme de tisane, mais pour son côté reminéralisant, mon expérience de plus de… 40 ans avec l'ortie me confirme que c'est vraiment sous forme d'aliments qu'elle est la plus efficace.

Non pas que l'infusion ne soit pas reminéralisante, mais son côté diurétique est parfois difficile à supporter quand il y a une faiblesses rénale (même légère).

 

Par ailleurs, lorsqu'elle est consommée fraîche, de la même façon que des épinards (je suis sûre que vous connaissez de nombreuses recettes ! ), elle va soutenir la Rate, et fortifier le sang en profondeur. Vraiment en profondeur.

 

Et une Rate en bonne santé permet une meilleure digestion, une meilleure assimilation des aliments, fortifie les vaisseaux sanguins, et réduit les risques d'hémorragies, de règles abondantes et de fausses couches.

 

On pourra aussi l'utiliser en teinture pour les problèmes d'allergies respiratoires. Dans ce cas, on fait macérer durant trois semaines de l'ortie fraîche dans de l'alcool à 45°. Puis : 45 gouttes en cours de repas (ceci afin de protéger la muqueuse gastrique) 2 X / jour.

 

L'ortie est décidément notre Or des campagnes.

 

Quand j'ai de l'ortie autour de moi, je ne me sens jamais pauvre, ni lésée.  

 

  

Écrire commentaire

Commentaires: 0